Publié le : 04 octobre 20235 mins de lecture

La presbytie est un état de vieillissement des yeux qui rend très difficile la focalisation de la vision. Elle se manifeste par la difficulté de lire ou de voir clairement les objets et personnes qui sont près du sujet atteint. Une opération de la presbytie peut permettre de corriger cette affection. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur la chirurgie réparatrice.

À propos de l’opération de la presbytie

La perte progressive de la vision que crée la presbytie peut interférer avec des tâches quotidiennes simples comme lire, utiliser un smartphone ou travailler sur un ordinateur. La bonne nouvelle est que la presbytie peut être facilement diagnostiquée grâce à un examen de la vue de routine. Il existe en plus un certain nombre d’options de traitement disponibles pour aider à restaurer la vision de près. Outre le port de lunettes ou de lentilles, la chirurgie est une autre solution pour corriger les problèmes de vue liés à la presbytie. L’opération de la presbytie peut prendre différentes formes. Elle se programme en fonction de l’âge du patient, du stade d’évolution de la maladie mais aussi des autres affections qui pourraient affecter parallèlement le patient. Cliquez ici pour en savoir plus.

Le LASIK monovision

Le LASIK monovision est la correction chirurgicale la plus largement utilisée contre la presbytie. Il s’agit d’une procédure qui corrige l’œil dominant pour la vision de loin tout en laissant l’œil moins dominant myope. C’est une opération intéressante parce qu’un œil légèrement myope est capable de voir les choses de près sans lunettes de lecture.

Le LASIK multifocal

Alors que le LASIK monovision améliore la vision de loin dans un œil et la vision de près dans l’autre, le LASIK multifocal crée plusieurs « zones de puissance » sur la surface de la cornée pour améliorer la profondeur de la mise au point de la vision à n’importe quelle distance. Malgré son efficacité, cette opération de la presbytie est moins connue que la précédente.

Les incrustations cornéennes

Les incrustations cornéennes sont de minuscules lentilles implantables qui sont placées chirurgicalement dans la cornée pour améliorer une vision affectée par la presbytie. Il existe actuellement deux incrustations cornéennes approuvées et chacune fonctionne d’une manière légèrement différente.

Le premier type d’incrustation cornéenne est implanté dans l’œil non dominant et sa conception en trou d’épingle lui permet d’étendre le champ de vision du patient. Quant au second type d’incrustation, il s’agit d’un hydrogel biocompatible conçu pour ressembler étroitement à la cornée humaine. Il traite la presbytie d’une manière similaire aux lentilles de contact multifocales en modifiant la courbure de l’œil. Ces opérations de la presbytie donnent des résultats très intéressants.

La kératoplastie conductrice

La kératoplastie conductrice incorpore l’utilisation d’une sonde portative qui envoie des ondes radio vers des points ciblés sur la cornée pour ajuster sa forme. Elle est le plus souvent réalisée sur un seul œil, ce qui en fait une forme de correction en monovision. En plus d’être utilisée comme traitement de la presbytie, la kératoplastie conductrice a été étudiée comme traitement pour d’autres affections oculaires, notamment le kératocône et l’astigmatisme.

L’échange de lentilles réfractives

L’échange de lentille réfractive est une procédure invasive qui consiste à remplacer le cristallin naturel de l’œil par une alternative artificielle. Cette opération de la presbytie est similaire à celle utilisée pour la chirurgie de la cataracte. Le remplacement d’une lentille intraoculaire artificielle peut améliorer la vision de près et réduire la dépendance d’une personne aux lunettes de lecture.

Le chirurgien réalisant cette opération chirurgicale peut utiliser une stratégie de monovision avec une lentille de correction de distance dans un œil et une lentille de correction de proximité dans l’autre. Il peut aussi utiliser une stratégie multifocale où les lentilles fournissent une correction de la vision sur une plage de distances. La meilleure solution pour chaque patient dépend de l’âge, de l’état actuel de la vision de loin et de ses préférences personnelles. Il est donc capital de consulter votre médecin ophtalmologiste pour déterminer quelle opération de la presbytie ou quel traitement vous convient le mieux.